Daimler Buses révolutionne le service de pièce de rechange

Date de publicaton: 9 juin 2022

A l’avenir, les exploitants d’autobus/autocars et les partenaires de service pourront fabriquer eux-mêmes des pièces de rechange en utilisant l’impression 3D.

Les propriétaires d’autobus et d’autocars des marques Mercedes-Benz et Setra pourront à l’avenir fabriquer rapidement et à moindres frais de nombreuses pièces de rechange dans leur propre entreprise. Pour pouvoir utiliser la mini-usine de pièces dans une compagnie de bus, il suffit de disposer d’une imprimante 3D certifiée, de s’inscrire une seule fois et d’acheter une licence pour la pièce dont on a besoin ainsi que la quantité souhaitée. La nouvelle gestion des licences pour les pièces détachées place la marque de service OMNIplus de Daimler Buses en tête du secteur automobile.

Nouvelle boutique de licences d’impression 3D d’OMNIplus : le pionnier dans le secteur automobile.

Les autobus et autocars doivent rouler, la disponibilité rapide des pièces de rechange maintient la flotte sur la route. Par conséquent, Daimler Buses révolutionne le service des pièces détachées avec sa marque de service OMNIplus. Aucun processus de commande compliqué, aucun transport, aucun temps d’attente, mais un approvisionnement interne et flexible de pièces de rechange 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 – la nouvelle boutique de licences d’impression 3D d’OMNIplus rend tout cela possible.

À partir de juin de cette année, plus de 100 pièces parmi les 1 500 différentes pièces imprimables en 3D actuellement disponibles dans l’entrepôt numérique seront disponibles en tant que premières licences. D’autres pièces de rechange sous forme de licences numériques suivront.

Le service rappelle les services de streaming ou les médiathèques : une collection de disques ou des horaires d’émission fixes appartiennent au passé. Désormais, tout le monde peut profiter de son émission ou de sa musique préférée à l’heure et à l’endroit qu’il souhaite.

Les exploitants d’autobus/autocars s’inscrivent une seule fois dans la boutique en ligne 3D-Printing Licence avec leur imprimante 3D. La boutique ne présente aux clients que les pièces disponibles ou compatibles avec leur imprimante. Le lancement a été réalisé avec le fabricant industriel d’imprimantes 3D « Farsoon Technologies ». D’autres fournisseurs d’imprimantes 3D seront intégrés étape par étape. Les clients achètent ensuite une licence d’impression 3D cryptée pour la pièce dont ils ont besoin, dans la quantité souhaitée, et peuvent l’imprimer dans leur propre entreprise. La licence correspondante expire sans que les données soient enregistrées dès que l’impression a été réalisée.

Le client peut également indiquer ses besoins au partenaire de service OMNIplus le plus proche. Celui-ci acquiert alors la licence correspondante et se charge de l’impression. La technologie de cryptage de « Wibu – Systems » est utilisée pour assurer la protection des données tout au long du processus ainsi que le respect du nombre de pièces commandées.

La mise à disposition rapide de pièces de rechange là où elles sont actuellement nécessaires est possible grâce aux données et aux instructions de construction individuelles (appelées jumeaux numériques) dans l’entrepôt numérique ainsi qu’à la mise à disposition de licences d’impression 3D cryptées. Les avantages sont évidents : une disponibilité partielle plus rapide, des chaînes d’approvisionnement plus courtes et des économies de coûts.

Entrepôt numérique de pièces détachées pour autobus et autocars Mercedes-Benz et Setra.

Daimler Buses est un pionnier de l’impression 3D industrielle dans l’ensemble du secteur automobile. Depuis 2016 déjà, l’entreprise mise sur les possibilités offertes par la technologie de fabrication numérique. La marque de service OMNIplus a maintenant défini environ 40 000 pièces de rechange pour autobus et autocars des marques Mercedes-Benz et Setra comme pouvant être imprimées en 3D. Dans un premier temps, OMNIplus se concentre sur plus de 7 000 pièces qui sont numérisées étape par étape. Cela crée une sorte d’entrepôt numérique qui s’agrandit en permanence. Il comprend à la fois des pièces de rechange courantes et des pièces rarement utilisées pour répondre aux besoins spécifiques des clients. L’entrepôt virtuel constitue la base de la gestion des licences d’impression 3D, qui optimise encore la disponibilité rapide des pièces de rechange.

Plus de nouvelles

Décès d’ Hendrik De Spiegelaere

Décès d’ Hendrik De Spiegelaere

Le journaliste Hendrik De Spiegelaere est décédé hier après-midi, après une courte maladie. Il était à l'origine de Transporama. Pendant plusieurs années, il a également été responsable du contenu journalistique de Trans Aktueel. Hendrik a étudié le design industriel....

Nos articles par année

Souhaitez-vous recevoir ces nouvelles directement dans votre boîte mail ?

* indicates required
Share This