Aller au contenu

2011 a été une bonne année pour VDL Groep

Vu les circonstances économiques, 2011 a été une bonne année pour VDL Groep à Eindhoven. Le chiffre d’affaires combiné a augmenté de 17%, pour passer de 1,472 milliard d’euros en 2010 à un niveau record de 1,719 milliard d’euros en 2011. Le chiffre d’affaires consolidé pour l’exercice 2011 va s’élever à environ 1,575 milliard d’euros, comparé à 1,354 milliard d’euros en 2010. Le résultat net s’élève à 66,0 millions d’euros par rapport à 76,6 millions d’euros en 2010. L’effectif du personnel est resté quasiment inchangé: 7.135 personnes fin 2011 (2010: 7.126).
Le chiffre d’affaires dans la division sous-traitance est passé de 751 millions d’euros en 2010 à 918 millions d’euros en 2011. Cette augmentation de 22% est en majeure partie due au marché solide des semi-conducteurs, des LED et de l’énergie solaire et à la forte reprise dans l’industrie automobile. Le résultat de la division sous-traitance a été positif en 2011. Le carnet de commandes est stable et, à l’heure actuelle, bien rempli, avec environ 240 millions d’euros. Pour 2012, VDL prévoit que le chiffe d’affaires de la division sous-traitance va se stabiliser, puis légèrement baisser.
Dans la division bus & car, le chiffre d’affaires a baissé de 426 millions d’euros en 2010 à 405 millions d’euros en 2011 (-5%). Notamment dans le secteur des transports publics aux Pays-Bas et en Belgique, les autorités ne remplacent pratiquement aucun véhicule étant donné les économies effectuées dans tous les secteurs. Des chiffres de vente trop bas combinés à des investissements importants dans le développement des produits et l’optimisation de la production se sont traduits par des coûts élevés et un résultat négatif. Toutefois, le carnet de commandes est à présent stable et s’élève à environ 200 millions d’euros. Les investissements semblent désormais porter leurs fruits. Cependant, le marché des autobus/autocars reste difficile et ressent encore les effets de la crise. Mais, grâce notamment à deux prix internationaux pour son nouvel autocar de tourisme et pour son nouvel autobus de transports en commun, VDL prévoit une meilleure année pour la division bus & car que 2011.
Le chiffre d’affaires dans la division produits finis a augmenté de 34%, pour passer de 295 millions d’euros en 2010 à 396 millions d’euros en 2011. Dans ce secteur également, l’influence positive de l’industrie automobile a été ressentie. Dans le secteur des voitures particulières notamment, nous avons décroché des commandes importantes pour la livraison de systèmes d’automatisation de la production. Le résultat de la division produits finis a été positif. Le carnet de commandes est toujours en croissance et s’élève actuellement à environ 180 millions d’euros. Pour 2012, VDL prévoit une légère croissance pour cette division.

Faire défiler vers le haut