Daimler Trucks accueille positivement la procédure VECTO uniformisée

La nouvelle année coïncide avec le début d’une ère nouvelle pour le secteur européen des véhicules commerciaux. À partir du 1erjanvier 2019, chaque nouveau camion de certaines catégories livré à un client européen sera accompagné d’un certificat reprenant des informations sur la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone. En pratique, Daimler Trucks communiquera ces valeurs à ses clients à la remise de l’offre. Les clients à la recherche d’un nouveau camion ont toujours été très intéressés par des valeurs de consommation réduites, ce facteur possédant un impact positif sur le coût total de possession (TCO). Cette faible consommation induit automatiquement de faibles émissions de CO2. Ces valeurs sont calculées individuellement pour chaque configuration de véhicule à l’aide de l’outil de simulation numérique VECTO (Vehicle Energy Consumption Calculation Tool). La Commission européenne a développé ce logiciel, qui inclut un test et des procédures de mesure uniformisés, en coopération avec des constructeurs, des scientifiques et d’autres experts. Pour la première fois, les acheteurs de camions au sein de l’Union européenne ont désormais la possibilité de comparer objectivement la consommation de carburant et les émissions de CO2 de véhicules proposés par différents constructeurs.

Daimler Trucks a effectué les premières certifications bien avant l’entrée en vigueur de la législation, proposant ces certificats depuis le mois de novembre. Depuis, le leader mondial du marché des camions a livré à ses clients bien plus de 1.000 Mercedes-Benz Actros accompagnés de certificats.

Stefan Buchner, Président de Mercedes-Benz Trucks : « Nous accueillons avec plaisir cette nouvelle réglementation pour la mesure des valeurs de consommation de carburant et des émissions de CO2 des véhicules commerciaux lourds. Nous considérons VECTO comme une importante condition préalable au développement de systèmes de transport encore plus durables et à une plus grande transparence du marché. Nous partageons le même objectif que l’Union européenne et voulons mettre à profit VECTO pour garantir la transparence en vue d’abaisser encore les valeurs de consommation de carburant et d’émissions de CO2. Sur le long terme, le client et l’environnement en tireront tous deux avantage. »

« Nous avons toujours eu l’ambition d’abaisser la consommation de carburant et les émissions de CO2. Selon les mesures effectuées par Dekra, nous avons déjà réduit la consommation de carburant réelle des camions Mercedes-Benz lourds et donc leurs émissions de CO2 de 22 % entre 1996 et 2016, et ce, malgré des normes d’émissions sensiblement plus strictes. La consommation de carburant de notre nouveau Mercedes-Benz Actros, que nous avons présenté en septembre 2018, est à son tour inférieure à celle de son prédécesseur, ce qui permet de réduire la consommation de 3 % sur autoroute et de 5 % sur les routes de campagne. Mais l’amélioration de la technologie diesel, qui fait l’objet des efforts les plus intenses, atteint progressivement ses limites physiques et techniques malgré les gains enregistrés au niveau du rendement. Les propositions de réduction des émissions de CO2 des camions actuellement discutées au sein de l’UE vont bien au-delà de ce qui est techniquement et économiquement réalisable, et fixent de mauvaises priorités, » poursuit Stefan Buchner.