Aller au contenu

12 décembre, journée du chauffeur de camion

En 2018, 285 millions de tonnes de marchandises ont été transportées par la route (en Belgique et à l’étranger) par des camions et des tracteurs immatriculés en Belgique ayant une charge utile d’au moins une tonne.

Au 1er août 2019, la Belgique comptait 885.487 véhicules utilisés pour le transport de marchandises par la route. (Source)

Pourtant, on croirait que les médias ne parlent de vous, chauffeurs de camion, qu’en cas d’accidents. Il est donc grand temps de mettre les points sur les i et de vous lancer des fleurs.

Vous, chauffeurs de poids lourd, vous constituez un maillon indispensable de notre économie. En effet, vous veillez à ce que les marchandises soient livrées à la bonne adresse, que les conteneurs dans les ports arrivent à destination, que l’homme de la rue puisse faire ses courses dans les supermarchés.

Vous avez un job extrêmement difficile, nous le constatons jour et jour sur la route : congestion du réseau routier, chantiers qui perturbent la mobilité, agressivité au volant, livraisons juste-à-temps, …
Pourtant, vous, les chauffeurs de camion, vous faites chaque jour de votre mieux pour livrer les marchandises à bonne destination.

Être chauffeur est un métier qui mérite toute notre estime !
C’est pourquoi l’UBT organise le 12 décembre la « Journée du chauffeur de camion ».

Dans toutes les provinces de Belgique, une équipe de l’UBT prendra la route dès l’aube pour fêter les chauffeurs de camion en distribuant des chocolats. Nous vous disons ‘merci’ pour le boulot que vous faites jour après jour. Pour exprimer notre considération et notre respect pour le travail que vous accomplissez chaque jour, mais qui n’est malheureusement pas apprécié à sa juste valeur.

Faits et chiffres

2018 : 285 millions de tonnes de marchandises transportées par la route (en Belgique et à l’étranger) par des camions et des tracteurs immatriculés en Belgique ayant une charge utile d’au moins une tonne.

01.08.2019 Belgique : 885.487 véhicules utilisés pour les transports routiers de marchandises. (Chiffres véhicules tous terrains compris).

Selon une étude néerlandaise, d’ici 2020, nous passerons 45% de temps de plus dans les embouteillages qu’en 2014.
Toujours selon cette même étude, la majorité des embouteillages (64,9%) sont dus à la densité de la circulation.
Les bouchons à la suite d’accidents sont responsables de 19,3% des files et les pertes de temps dues à des cas de panne le sont pour 7,2%.
0,50% seulement des files sont dues à des accidents impliquant des camions et 0,90% à des pannes de camion.
Ajoutons toutefois que l’impact d’incidents impliquant des camions est beaucoup plus important que les conséquences d’incidents avec de voitures particulières.

Faire défiler vers le haut