Aller au contenu

Scania a l’ambition de continuer à jouer un rôle de premier plan dans la transition vers un système de transport durable. Des études montrent que le transport avec des poids lourds et des bus peut se faire sans combustibles fossiles d’ici 2050. Ceci est parfaitement conforme à l’accord sur le climat de Paris et Scania s’engage à prendre ses responsabilités à cet égard. Il est important que toutes les parties prenantes du secteur suivent la même voie.

Scania a annoncé ses objectifs, en tant que premier fabricant de camions et d’autobus lourds, à Science Based Targets Initiative (www.sciencebasedtargets.org). Il s’agit d’une initiative entre autres des Nations Unies et du Fonds mondial pour la nature qui garantit les objectifs des entreprises qui veulent réellement faire la différence. Entre-temps, ces objectifs sont parfaitement intégrés dans les objectifs commerciaux de Scania et, comme les résultats financiers, sont pris en compte dans le Rapport annuel.

« Les carburants renouvelables et l’électrification » sont l’un des trois piliers avec lesquels nous voulons rendre le transport plus durable. Pour atteindre les réductions de CO2 nécessaires, nous devrons supprimer progressivement l’utilisation des combustibles fossiles et passer à d’autres sources d’énergie. Le diesel synthétique (HVO) et le biogaz sont des alternatives à part entière qui permettent de réduire les émissions de CO2 de 90 à 95 %. Le gros avantage de ces solutions est que les entreprises de transport n’ont pas à investir massivement dans de nouveaux équipements. Le HVO peut être utilisé sans problème, en toute proportion, dans tous les moteurs diesel modernes. Et pour le bio-CNG/bio-LNG, il en va de même avec un moteur à gaz.

En outre, les transports dans les centres-villes devront de plus en plus prendre en compte les zones zéro-émission. Dans ces régions où vivent traditionnellement de nombreuses personnes, les émissions de substances nocives et de CO2 devront être réduites à zéro. L’utilisation de moteurs à combustion ne sera plus possible et le transporteur passera à l’électrique.

Deux options sont disponibles : une solution entièrement électrique sur batterie ou une solution hybride avec, par exemple, un plug-in hybrid. La première solution est adaptée aux applications où le véhicule ne quitte pas ou à peine le centre-ville et fait relativement peu de kilomètres, telles que l’approvisionnement intensif en magasin ou des travaux communaux. Le plug-in hybrid prend tout son sens dans les applications interurbaines où il parcourt relativement beaucoup de kilomètres autoroutiers et roule dans le centre-ville, avec zone d’émission zéro. Sur l’autoroute, on utilise de préférence du HVO pour réduire les émissions de CO2 à 90 % et en centre-ville, on passe à un système électrique complet avec une autonomie de 60 km.

Scania fournit pour toutes ces possibilités une bonne solution qui peut aider le transporteur à exécuter ses tâches de transport. Ces solutions contribuent également à la réalisation des Science Based Targets et de l’accord de Paris sur le climat : limiter le réchauffement climatique et assurer un avenir durable pour nos enfants. C’est l’engagement de Scania.

Faire défiler vers le haut