Aller au contenu

Un tout nouveau E-Transit Custom 

Ford Pro a dévoilé les premiers détails du tout nouveau E-Transit Custom. Son développement se fait conjointement avec Volkswagen et il sera disponible en version diesel, plug-in hybride ou entièrement électrique. Dans la foulée de l’E-Transit 2 tonnes 100 % électrique qui a démarré sa production en mars de cette année, l’E-Transit Custom est conçu pour établir une nouvelle référence dans le segment des fourgons d’une tonne. Le tout nouvel ajout à la gamme électrique de Ford Pro sera un élément clé dans la démarche audacieuse de Ford visant à atteindre l’objectif zéro émission pour toutes les ventes de véhicules Ford en Europe et la neutralité carbone dans son empreinte européenne d’ici 2035. L’architecture 100 % électrique de l’E-Transit Custom offrira une autonomie allant jusqu’à 380 km, une recharge DC rapide et une capacité de remorquage optimale.

La technologie ProPower Onboard fournira une source électrique embarquée pour les outils, l’éclairage et les équipements sur site. Avec des proportions équilibrées, une allure assurée et un éclairage 100 % LED, le nouveau modèle établira une nouvelle référence de design dans le segment des fourgons d’une tonne. Ford a annoncé que d’ici 2024, quatre nouveaux véhicules entièrement électriques rejoindront le fourgon E-Transit de deux tonnes dans le cadre de la famille Transit, dont les fourgons Transit Custom et Transit Courier, ainsi que les transporteurs de personnes Tourneo Custom et Tourneo Courier. L’E-Transit Custom entièrement électrique entrera en production au second semestre 2023. Toutes les variantes du Transit Custom seront construites par Ford Otosan – entreprise conjointe de Ford en Turquie – dans le cadre de l’investissement de 2 milliards d’euros par Ford Otosan dans ses installations. Ford, SK On Co., Ltd. et Koç Holding ont aussi récemment signé un protocole d’accord pour une entreprise conjointe leader du secteur en vue de créer l’une des plus grandes installations de batteries pour véhicules utilitaires en Europe, visant un démarrage de la production à la mi-décennie et une capacité annuelle comprise entre 30 et 45 gigawattheures.

Faire défiler vers le haut