Aller au contenu

Andiprim ajoute cinq Scania V8 à sa flotte

La société de transport Andiprim, située à Sint-Katelijne-Waver, est spécialisée dans le transport frigorifique de fruits et légumes principalement. Elle dispose pour cela d’une flotte de 25 poids lourds. La commande de cinq nouveaux tracteurs R530 V8 répond à la volonté de disposer d’une flotte entièrement Scania.

1993, Andiprim ouvre un magasin de fruits et légumes à Beerzel, et devient rapidement grossiste. En 1999, l’entreprise achète son premier poids lourd, un Scania. « Depuis lors, nous avons presque toujours acheté Scania, à quelques exceptions près dues principalement à des reprises », explique Dirk Smets, qui est en charge de la gestion quotidienne de l’entreprise. Aujourd’hui, le parc moteur d’Andiprim compte 25 véhicules, qui sont chaque jour à l’œuvre pour collecter les marchandises provenant des ventes aux enchères de Sint-Katelijne-Waver, Roeselare et Hoogstraten, entre autres, et pour les livrer ensuite aux marchés provinciaux et aux grandes surfaces.

« L’objectif est que l’ensemble de notre flotte soit composée de Scania. Ce sont des véhicules très fiables et avec eux nous faisons également plaisir à nos chauffeurs. Ceux-ci roulent jour et nuit et chargent et déchargent eux-mêmes. Ils méritent tout simplement ce qu’il y a de mieux sur le marché des poids lourds. De plus, nous avons une excellente relation de confiance avec Scania Wijnegem, qui est très prompt en termes de service, et Scania Neder-Over-Heembeek pour les ventes. Nous pouvons toujours nous adresser à eux pour des conseils professionnels, aussi bien pendant les heures de bureau qu’entre deux portes », s’amuse Dirk Smets.

Les 5 nouveaux tracteurs qu’Andiprim ajoute aujourd’hui à la flotte, possèdent tous un V8 sous la cabine. « En avons-nous absolument besoin ? Pas forcément, en fait c’est un peu exagéré pour ce que nous faisons », déclare Dirk Smets. « Les charges que nous transportons ne nécessitent pas autant de chevaux, nous avons donc choisi le V8 le plus léger. Sur de plus longues distances, cela peut vous faire gagner du temps car ils accélèrent et gravissent les côtes plus facilement, mais c’est surtout un choix du cœur ! Le Scania V8 est tout simplement unique. »

Pourtant, le choix d’Andiprim pour le V8 n’est pas purement passionnel. L’entreprise conserve ses véhicules pendant 7 ans et constate qu’après cette période, les modèles V8 démarrent plus vite leur seconde vie. « Les valeurs résiduelles sont plus élevées et on trouve un acquéreur plus rapidement », précise Dirk Smets, qui vante également la consommation du Scania V8. « Il y a eu une période où on n’achetait plus de V8 à cause de la consommation, mais la dernière génération est vraiment super. Nous sommes également abonnés au programme Scania Driver Evaluation, qui nous permet de coacher les chauffeurs pour réduire leur consommation. Notre rapport mensuel montre que la consommation moyenne de la flotte tourne désormais autour de 29 litres aux 100 kilomètres. Un excellent résultat. »

La maîtrise des coûts est plus que jamais nécessaire sur le marché actuel. Afin d’avoir un aperçu clair du coût total, Andiprim fait appel à davantage de services signés Scania. « Nous avons opté pour le financement via Scania et pour un contrat de réparation et d’entretien. Ce dernier est avantageux par rapport à d’autres marques. Je sais exactement ce que les tracteurs me coûteront chaque mois. » Andiprim a parfaitement planifié la commande des nouveaux tracteurs. « En raison de la faillite de l’un de nos clients, nous avons vendu un certain nombre de tracteurs et de semi-remorques anciens excédentaires à des prix d’occasion élevés, et nous avons commandé d’un coup les nouveaux tracteurs, qui sont nettement plus avantageux en termes de coûts. Dans les moments difficiles, il faut penser avec pragmatisme et oser prendre des décisions », conclut Dirk Smets.

Faire défiler vers le haut