TRANSPORT AND LOGISTICS BELGIUM DIT NON A LA TAXE KILOMETRIQUE SUR PLUS DE ROUTES FLAMANDES

Date de publicaton: 27 septembre 2023

Transport and Logistics Belgium (TLB) a récemment pu consulter le plan flamand visant à étendre les routes sur lesquelles la  redevance kilométrique devra être  payée à partir de l’année prochaine. Nous avons découvert, avec stupéfaction, que près de 700 kilomètres de routes supplémentaires seront soumis à la tarification routière à partir du 1er janvier 2024. Cela représente une augmentation de près de 30 % par rapport à aujourd’hui !

 

Le gouvernement flamand a inclus la mesure dans son plan climatique, la justifiant par les termes « promotion du transfert modal », « lutte contre le trafic de transit » et même « sécurité routière ». La vraie raison est bien plus simple : il s’agit simplement de faire payer aux transporteurs beaucoup d’argent en plus. TLB a calculé que le secteur des transports devra payer 250 millions d’euros de taxes en plus.

 

Code rouge
Les transporteurs ont déjà subi le coup de massue de la plus forte  indexation salariale jamais réalisée en 2023. Aujourd’hui, l’économie vacille, les prix du diesel augmentent et les opérateurs voient leurs volumes diminuer. Et c’est justement à ce moment où la pression du marché est insoutenable que le gouvernement décide d’une nouvelle augmentation des taxes. TLB estime que cela augmentera les coûts de 4 % en moyenne. Pour certains trajets, cependant, l’augmentation des coûts sera beaucoup plus prononcée. Compte tenu des marges quasi inexistantes dans le secteur, ceux qui ne peuvent pas répercuter entièrement l’augmentation des frais risquent même de disparaître. Seulement, cette répercussion se heurte au diktat actuel de l’offre et de la demande sur le marché. C’est donc le code rouge pour les milliers de PME.

Le fait que, dans le cadre du plan gouvernemental, les véhicules à émission zéro soient autorisés à bénéficier d’importantes réductions dans la tarification routière est une concession insignifiante. Les transporteurs restent dépendants à 99 % d’une flotte au diesel. De plus, la période de réduction envisagée est trop courte et les véhicules zéro émission restent inabordables.

 

TLB demande une concertation d’urgence

Cette mesure ne pouvait pas tomber à un plus mauvais moment. Peu avant les élections, le politique montre une fois de plus son pire côté. TLB n’en restera pas là et demande des concertations urgentes avec la ministre Peeters et son collègue Diependale.

Plus de nouvelles

Volvo élargit sa gamme de camions alimentés au biodiesel

Volvo élargit sa gamme de camions alimentés au biodiesel

Une gamme complète de nouveaux modèles de camions Volvo peut désormais être alimentée à 100 % au biodiesel, offrant ainsi un autre choix de carburant renouvelable pour les clients souhaitant réduire les émissions de CO2 du transport ici et maintenant. Volvo...

Nos articles par année

Souhaitez-vous recevoir ces nouvelles directement dans votre boîte mail ?

* indicates required
Share This