MAN élargit son portefeuille zéro émission

Date de publicaton: 1 mai 2024

Une gamme limitée de camions avec combustion à hydrogène prévue pour 2025

Environ 200 véhicules prévus initialement pour certains marchés

Le modèle hTGX est particulièrement adapté aux applications spéciales

Le véhicule complète le portefeuille électrique à batterie

Le constructeur de véhicules utilitaires MAN Truck & Bus sera le premier constructeur européen de camions à lancer une gamme limitée équipée d’un moteur à combustion à hydrogène. La petite gamme initialement prévue, comptant environ 200 unités, sera livrée à des clients en Europe et dans certains pays non européens dès 2025. Le « MAN hTGX » – c’est son nom -offre une variante de conduite zéro émission destinée à des applications spéciales, par exemple pour le transport de marchandises lourdes – comme le transport pour la construction, le transport de citernes ou de bois. Le hTGX peut également constituer une alternative écologique aux camions électriques à batterie pour une utilisation dans des zones dénuées d’infrastructure de recharge suffisante, ou pour des marchés où l’hydrogène est déjà disponible en quantité suffisante. MAN remettra les premiers exemplaires du hTGX aux clients en 2024 et augmentera ses livraisons à partir de 2025. MAN est le leader du marché des bus urbains électriques en Europe depuis 2023.

« Nous continuons à nous concentrer sur les véhicules électriques à batterie pour décarboner le transport routier de marchandises. Ceux-ci présentent actuellement des avantages évidents par rapport à d’autres concepts de propulsion en termes d’efficacité énergétique et de coûts d’exploitation et d’énergie. Cependant, les camions mus par des moteurs à combustion à hydrogène constituent un ajout utile pour des applications et des marchés spéciaux. Nous prévoyons que nous serons en mesure de servir au mieux la grande majorité des applications de transport de nos clients avec des camions électriques à batterie. Pour ce qui est des applications spéciales, la combustion à hydrogène ou, à l’avenir, la technologie des piles à combustible constitue un complément approprié. Le moteur à combustion à hydrogène H45 est basé sur le moteur diesel D38 éprouvé et est produit à l’usine de moteurs et de batteries de Nuremberg. L’utilisation d’une technologie familière nous permet de pénétrer le marché à un stade précoce et imprime ainsi une impulsion décisive à la montée en puissance de l’infrastructure d’hydrogène. Avec le hTGX, nous avons désormais ajouté un produit attractif à notre portefeuille zéro émission », explique Friedrich Baumann, membre du Conseil d’administration de MAN Truck & Bus et responsable Sales & Customer Solution.

La propulsion à hydrogène est particulièrement adaptée aux tâches de transport spéciales qui nécessitent une configuration d’essieu particulière, ou lors-qu’il n’y a pas d’espace pour la batterie sur le châssis en raison de la nécessité de modifier la carrosserie du camion. Le MAN hTGX offre des charges utiles élevées et une autonomie maximale de 600 kilomètres dans ses variantes d’essieux 6×2 et 6×4 initialement proposées. Le moteur à combustion à hydrogène H45 utilisé développe une puissance de 383 kW, ou 520 ch, et un couple de 2500 Nm dans une plage de 900 à 1300 tr/min. L’injection directe d’hydrogène dans le moteur assure une puissance fournie particulièrement rapidement. Avec de l’hydrogène comprimé à 700 bars (CG H2) et un réservoir d’une capacité de 56 kg, le véhicule peut être ravitaillé en moins de 15 minutes. Affichant une émission de moins de 1 g de CO2/tkm, le MAN hTGX remplira les critères en tant que « véhicule zéro émission » en vertu de la nouvelle législation européenne sur le CO2.

Le Dr Frederik Zohm, membre de l’Executive Board for Research & Development, ajoute : « La nouvelle réglementation sur les émissions de CO2 au niveau de l’UE classera les camions équipés de moteurs à combustion à hydrogène comme véhicules zéro émission. Cela signifie que ces véhicules contribuent pleinement à nos objectifs en matière de CO2 au niveau de la flotte, ce qui ouvre également la porte à cette petite gamme qui complète les véhicules électriques à batterie. Dans le même temps, selon les pays, nos clients bénéficient par exemple de réductions de péages correspondantes.

Sur le site MAN de Nuremberg, nous disposons de la technologie des moteurs la plus innovante et nous avons acquis des décennies d’expérience dans l’utilisation de l’hydrogène comme carburant. Nous nous appuyons sur ces acquis et présentons un vrai MAN avec le MAN hTGX. Le nouveau camion à combustion à hydrogène est basé sur la gamme de véhicules TG éprouvée et impressionne par la qualité la plus élevée et la simplicité de l’entretien. Nous poursuivrons la recherche dans le domaine de la technologie des piles à combustible basée sur la technologie des batteries et l’hydro- gène. La technologie du carburant H2 est également en préparation chez MAN. Cependant, il faudra plusieurs années avant que cette technologie soit vraiment prête pour le marché et compétitive. »

Comme pour l’e-mobilité, MAN met non seulement l’accent sur le développement et la production de véhicules innovants et fiables conformément à son principe « Simplifier l’entreprise », mais soutient également les clients en proposant des offres de service et de conseil complètes lorsqu’ils passent du diesel aux véhicules zéro émission.

MAN et l’hydrogène – une longue expérience

MAN a acquis une longue expérience dans le domaine des motorisations à hydrogène, qui font l’objet de recherches depuis des décennies au sein de l’entreprise. MAN Truck & Bus a présenté le premier bus à hydrogène à la Foire de Hanovre en 1996 : le bus urbain SL 202 était équipé d’un moteur à gaz naturel modifié pour fonctionner à l’hydrogène. Dans le sillage de la Foire de Hanovre, le véhicule a achevé une phase d’essai de trois trimestres à Erlangen, au cours de laquelle il a parcouru 13 000 kilomètres et transporté 60 000 passagers. Le bus est finalement arrivé à Munich en 1997 et y a été déployé avec succès dans le cadre d’un service régulier. Par la suite, en 1998, trois bus articulés ont été mis en service à l’aéroport de Munich, jusqu’en 2008, et 14 autres autobus à hydrogène ont été mis en service entre 2006 et 2009.

Outre son expérience acquise antérieurement et plus récemment dans le domaine des véhicules commerciaux, MAN développe et teste désormais le moteur à hydrogène pour la division MAN Engines dans un large éventail d’applications sur route et hors route, ainsi que sur l’eau. Il convient bien, par exemple, aux véhicules spéciaux – comme les autoneiges – pour les trains roulant sur des voies non électrifiables ainsi que pour les excavatrices et les grues. L’utilisation de l’hydrogène dans les centrales de production combinée de chaleur et d’électricité est également judicieuse, surtout si la chaleur produite peut être utilisée en plus de l’électricité.

Plus de nouvelles

Linde lance nouveaux gerbeurs polyvalents pour des espaces compacts

Linde lance nouveaux gerbeurs polyvalents pour des espaces compacts

Chariots à grande levée pour des entrepôts et des zones de production   Début juillet, Linde Material Handling a lancé ses nouveaux gerbeurs L10 - L16 B. Ces versions accompagnantes compactes ont une hauteur de levage allant jusqu'à 5,47 mètres et une capacité de...

Nos articles par année

Souhaitez-vous recevoir ces nouvelles directement dans votre boîte mail ?

* indicates required
Share This